Association loi 1901 pays de Lunel

Petit-déjeuner littéraire chez Léone

Posté par le 19 juin 2013 dans Actualité, Autour des livres, Présentation de livres | 3 commentaires

 

 

Elles n’étaient pas très nombreuses, les adhérentes de Livre et Culture, à se retrouver chez Léone ce samedi matin pour le dernier petit-déjeuner littéraire de la saison (il n’y avait que des dames ce jour-là ! ) mais elles n’ont pas regretté de s’être déplacées tant elles ont apprécié de se retrouver dans ce lieu magique et d’échanger autour de leurs dernières découvertes littéraires.

Après une découverte émerveillée de la maison et du jardin de Léone , place à la littérature, avec présentation de quelques livres à conseiller à ceux qui ne les auraient pas encore lus…Un choix très éclectique, permettant à chacun de trouver son bonheur !

Ont été ainsi présentés :

Astrid et Véronika de Linda Olsson

Pour seul cortège de Laurent Gaudé

Immortelle randonnée de Jean-Christophe Ruffin

Album de Marie-Hélène Lafon

Jusque dans nos bras d’Alice Zeniter

S’y sont ajoutés quelques livres cités par Simone, qui a profité de ses moments d’immobilité pour s’adonner sans réserve à sa passion de la lecture et préparer déjà le prochain petit-déjeuner littéraire de septembre qui aura pour thème « art et littérature » et qui aura lieu en partenariat avec la Maison des Jeunes et de la Culture de Lunel :

Le paradis un peu plus loin de Mario Vargas LLosa

La société des jeunes pianistes de Ketil Bjornstad

La leçon d’allemand de Siegfried Lenz

La biographie de Clara Malraux de Dominique Bona

 

Juste un petit avant-gout de ce qui sera proposé à la rentrée…

Et comme toujours, la matinée s’est poursuivie par viennoiseries et boissons et une succulente tarte aux pommes confectionnée par Léone, qui a reçu ses amies de Livre et Culture avec beaucoup de gentillesse. Il a même été question d’une prochaine animation dans ce beau lieu…

A suivre !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 Comments

Join the conversation and post a comment.

  1. Liliane

    Ce matin nous avons revu avec plaisir Simone et Maryline, l’une joliment corsetée de bleu… l’autre toujours aussi souriante… Quel bonheur de se retrouver autour des livres dans un cadre ravissant et surprenant… Tant pis pour ceux qui ne sont pas venus! Merci à Léone pour son accueil chaleureux et ses délicieuses tartes… Je n’oublie pas le chocolat de Marie toujours aussi onctueux!
    Bonnes vacances à tous et belles lectures, à bientôt

  2. Simone

    Quel plaisir de retrouver  » Livre et culture » après ces deux mois de « hors jeu ».

    Quel plaisir de retrouver Maryline, guérie et aussi fraîche que ses roses.

    Quel plaisir, de nous retrouver dans un jardin : pas seulement, dans un patio : pas vraiment, dans un hangar : pas du tout.

    Alors ? Nous retrouver simplement à Lunel, « chez Léone », au milieu de la verdure, des fleurs et des belles vieilles pierres.

    Pendant deux heures, nous parlons de livres, nous buvons du chocolat, du thé,du café, nous mangeons des viennoiseries, des tartes, et même des jacquinettes !

    Alors ! Elle est pas belle la vie !

  3. Simone

    François-Xavier Vincent

    Connaissez-vous François Xavier Vincent ?
    Ce personnage aux trois prénoms est un peintre français du XVIII ième siècle contemporain de Fragonard et de David.

    En ce matin de printemps les portes du musée Fabre s’ouvrent en grand devant nous 7, nous rentrons cérémonieusement comme dans un temple, le silence est surprenant, juste la voix douce de notre jeune guide qui nous raconte l’histoire de Vincent et de ses tableaux. Tableaux sans style précis, exemple : nous passons d’un portrait tout en douceur à la toile ironique représentant un de ses amis debout, posture digne, le port altier, ……en habits de nuit…..chemise ouverte sur sa bedaine, caleçons longs tirebouchonnant et à côté, en contraste le tableau d’un chien majestueux posant sur un coussin de velours vert seul sur la toile ! C’est ça F-X-V.

    Ce peintre reste encore de nos jours mystérieux car ses œuvres pour la majorité ne sont pas signées, il paraphe seulement celles destinées aux concours ou celles qui lui sont commandées, si bien que flotte un léger doute sur leur origine c’est ce que s’amuse à nous laisser entendre notre guide.

    Après Diderot que Martine croit reconnaître dans un personnage, (mais Martine après avoir tant travaillé sur Diderot ne voit-elle pas des ‘Diderot’ partout ?), après Diderot donc, les deux expos le concernant et notre soirée dont il était le héros, nous bouclons agréablement notre année sur le siècle des lumières.

    Montpellier le 18 avril 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>